titre PGC
Pau Golf Club
  • bandeau photo 1
  • bandeau photo 5

L'histoire du Club

histoire pgc 1856 1Pau Golf Links the Continental St. Andrews

The Pau Golf Club was started in 1856 and is the fourth oldest club recorded out of Scotland.
Situated in « the Plaine de Billère », one mile from the centre of the town, its members are justly proud of its unrivalled surroundings and the excellent quality of the turf throughout the course.
Pau is entirely a winter resort, the place being deserted from June to September.
The principal attractions are golf and hunting.
BY PISCATOR. December 16, 1904


Le golf de Pau vu par Jacques Chancel

Le bigourdan que je suis regarde toujours avec gourmandise ce vert paradis du Béarn : le golf de Pau.

histoire pgc 1856 2
Parcours 18 trous en 1860

Je croyais connaître l'histoire plus que centenaire de cette litanie de trous perfides. Pour avoir mêlé la médiocrité de mon swing aux envolées belles de quelques partenaires plus doués, j’avais la faiblesse de penser que les joyeusetés de ce parcours pyrénéen ne m’étaient pas tout à fait étrangères. Je me trompais.
Le golf de Pau n’est pas seulement le territoire idéal d’un pourfendeur de balles, il est mieux encore le reflet d’une époque, le passage obligé de deux mondes. Il y a parfois, si l'on sait écouter, si l'on a du goût pour la nostalgie, un peu de l'accent de Londres dans le patois du gave. C’est ce que j’ai cru entendre à la vague des phrases. Et qui m’a séduit.
Préface du livre de Yves Caillé




La légende et l’histoire

Yantet était curieux comme tous les enfants de 10 ans et les béarnais en particulier. Mais méfiant aussi.
Ainsi, lorsqu'il vit arriver à nouveau ces deux cavaliers de l'armée anglaise droit sur le champ où il gardait les trois vaches de son père, sa première réaction fut, comme la veille, de se cacher.
« Avec les soldats, on ne sait jamais » lui avait-on dit surtout que, peu avant, son père le lui avait répété : ces mêmes soldats anglais avaient battu les troupes françaises à Orthez. Mais ces soldats qui revenaient n'en voulaient pas à ses bêtes. Ayant mis pied à terre, ils se mirent à taper avec un bout de bois contre une balle au sol, sur ces bords du gave à un galop de Pau.
On était en mars 1814. Les deux officiers étaient des nobles écossais de l'armée de Wellington. Ils venaient de reconnaître les limites du premier golf du continent européen: celui de Pau.

Si l'histoire n'a pas retenu les noms de ces deux officiers anglais, c'est sans doute qu'il ne s'agit-là que d'une légende.
R. Ritter, lui, en est persuadé; qui écrit dans le Journal des Pyrénées à propos de cette partie de golf des officiers anglais « On a voulu donner au terrain de golf de Pau-Billère des origines fabuleuses. A en croire une légende tenace, son premier tracé sur son emplacement actuel aurait été dû à des officiers écossais de l'armée de Wellington en garnison à Pau en 1814; c'est une histoire à dormir debout. En réalité, il n'y eut aucune occupation de Pau par les forces alliées. C'est à Toulouse que devait se livrer la bataille finale de la Campagne des Pyrénées ».
« Au reste, poursuit M. Ritter, si les golfeurs palois tiennent à se prévaloir d'un arbre généalogique plongeant ses racines dans la nuit des temps, ne leur suffit-il pas d'affirmer… que Pau fut une capitale des sports avant la lettre ? »
Et il enchaîne avec une pointe d'humour: « mais après tout, n'est-ce pas assez pour la gloire du golf de Pau qu'il soit incontestablement le plus ancien du Continent ? »

On sait comment, à partir de la Restauration, les Britanniques, séduits par la beauté du site et par la douceur du climat, vinrent sans cesse plus nombreux passer l'hiver à Pau. Beaucoup d'entre eux d'ailleurs se transformèrent en résidents fidèles.

Ce mouvement entraînera, d'autant plus que les gens d'Outre-Manche ne se contentent pas de n'emporter qu'un peu de poussière d'Albion à la semelle de leurs souliers, la transplantation dans la capitale béarnaise d'une foule d'habitudes, de modes et de divertissements typiquement britanniques: tennis, polo, chasse à courre, équitation, tir aux pigeons, rugby, chasse à l’ours, cercles, etc..

 

histoire pgc 1856 3
1890-Trois des fondateurs.
Colonel HUTCHINSON,
Major PONTIFEX
et l’Archidiacre SAPTE
histoire pgc 1856 4
Lt Col. ANSTRUTHER

 

Lord Hamilton (Duc d'Hamilton et de Brandon) les colonels Hutchinson et Anstruther, le major Pontifex et l'archidiacre Sapte coopérèrent à cette première réalisation, ayant choisi des terrains sur la commune de Billère le long du Gave à peu de distance du centre de l'agglomération paloise. La création donc de ce club semble échapper totalement au contrôle des Palois et des Béarnais.







Cependant quelques précisions intéressantes sont nécessaires.

Si, comme nous l'avons vu, les soldats de Wellington ne sont pas à l'origine du golf, il semblerait par contre certain que sous "Nouste Henric" le jeu de « mail » se pratiquait déjà dans l'allée qui parcourt le parc depuis le château jusqu'à l'entrée du Club Bouse actuel de Billère. Il y a bien sûr une différence entre ce jeu et le golf. Le mail se pratiquait à l’aide d'une lourde boule de buis frappée par un maillet analogue à celui du croquet.

Il est néanmoins amusant de savoir que 250 ans auparavant un jeu semblable se pratiquait déjà sur les mêmes lieux.

histoire pgc 1856 5En 1856 donc, un petit abri en bois fut édifié en bordure des links et le premier parcours est un 9 trous. Le premier golf du continent était né.

En 1860 la mairie entreprend, avec l'aide d'un architecte écossais, William Dunn Sr, joueur Pro, architecte et fabriquant de balles, la construction d’un parcours de 18 trous.

Il dessine alors le dédoublement des départs et des greens, à l'instar de Saint Andrews, faisant passer le parcours du PGC de 9 trous à ses débuts à 18 trous.

histoire pgc 1856 6Il est même créé en 1877, tradition anglaise oblige, un neuf trous pour les dames à l’emplacement actuel du terrain de football de Billère.

Le départ massif des familles anglaises au début de la seconde guerre mondiale entrainera sa disparition en 1941.

Au Royaume-Uni il existe plusieurs golfs antérieurs à celui de Pau, dont celui de Saint-Andrews, en Ecosse, créé en 1754 mais où la pratique du golf remonte à 1552.

Le golf était aussi pratiqué dans l’Empire Britannique dans lequel cette culture et ces modes de vie avaient été adoptés.

Ainsi l'on retrouve - hors la Grande Bretagne et avant le PGC - la création en Inde des clubs "Le Royal Calcutta Golf Club", en 1829, (mais il n'est plus situé au même endroit) et du "Royal Bombay Golf Club", en 1842 (il n'a pas survécu). Ou peut-être encore en Australie, le "Ratho Golf Links" "Bothwell Golf Club" (date confuse ou indéterminée).

On peut donc dire, sans se tromper, "Le PGC 1856, le plus ancien golf du monde hors l’Empire Britannique"

histoire pgc 1856 7Bibliographie
Pau Golf Club 1856-2006
Pau Golf Club 1856, Who’s Who 1856-1966, Raphaël Rossoni, Edition 2017
Pau Golf Club, Le St Andrews du Continent, Yves Caillé, 1990


Télécharger l'historique au format PDF